Au moment de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, l’entrepreneur doit choisir le statut juridique adapté à son activité. Ce choix est essentiel puisqu’il influence directement des données telles que les formalités de création, les règles d’organisation de l’entreprise, la fiscalité ou encore le régime social du dirigeant.

Entreprendre en SASU peut s’avérer être très avantageux. Qu’est-ce qu’une SASU? Pourquoi créer une SASU? Quelles sont les grandes différences avec l’EURL ou le statut d’auto-entrepreneur? Suivez le guide pour tout savoir sur le statut de SASU.

MINI-SOMMAIRE:

  1. Statut SASU: quelle définition?
  2. Pourquoi choisir le statut juridique SASU?
  3. Statut d’entreprise: SASU, EURL, ou auto-entrepreneur?

Statut SASU: quelle définition?

La société par actions simplifiée à associé unique est, comme le laisse présager son nom, un statut d’entreprise destiné aux entrepreneurs souhaitant se lancer dans un projet individuel. En effet, la grande caractéristique de la SASU est qu’elle n’est composée que d’un associé unique: l’associé de SASU.

La SASU n’est rien d’autre qu’une SAS unipersonnelle, c’est-à-dire une société commerciale qui n’a pas la possibilité d’être cotée en bourse. Comme pour l’ensemble des sociétés, le but de la création d’une SASU est de développer une activité et de réaliser des bénéfices.

Le statut de SASU est connu pour sa grande souplesse de fonctionnement. Mis à part l’obligation de nommer un président SASU, l’associé dispose de la possibilité de déterminer librement les règles d’organisation qu’il souhaite appliquer à son entreprise. Cette souplesse de fonctionnement permet à la SASU d’être un des statuts d’entreprise les plus plébiscités par les français.

Pourquoi choisir le statut juridique SASU?

Les avantages de la SASU sont nombreux pour les entrepreneurs qui souhaitent lancer leur projet seul. Parmi ces avantages, il est possible de relever:

  • Le fonctionnement de la SASU: lors de la rédaction des statuts, l’associé peut fixer librement les modalités d’organisation de sa société. Cela lui permet d’adapter les règles de fonctionnement de l’entreprise à son projet. Il peut décider de ne nommer qu’un seul dirigeant à savoir un président, mais il peut également choisir de nommer des dirigeants supplémentaires tels que des directeurs généraux de SASU.
  • L’assemblée générale de SASU: au sein de cette société, la prise de décision est simplifiée du fait de la présence d’un seul associé. Ni convocation, ni débat, l’associé prend seul toutes les décisions. Cela a pour avantage d’éviter toute situation de blocage décisionnel.
  • La fiscalité de la SASU: c’est au président de la société que revient le choix du régime d’imposition des bénéfices. Si par principe les bénéfices sont imposés à l’impôt sur les sociétés (IS), lorsque cela est plus avantageux et sous certaines conditions, le président peut opter pour le régime de l’impôt sur le revenu (IR) pour une durée de 5 ans.
  • Le capital de la SASU: le montant minimum du capital social est fixé à 1 euro. Il est donc possible de se lancer avec peu d’investissements. Au cours de la vie de l’entreprise, il est relativement facile de faire entrer de nouveaux associés au capital de la société. Dans ce cas, il convient simplement de transformer la SASU en SAS, qui n’est rien d’autre que la forme pluripersonnelle de la SASU.
  • Le statut social du dirigeant de SASU: lorsqu’il est rémunéré, le président bénéficie du statut d’assimilé salarié. Cela signifie qu’il cotise au Régime général de la sécurité sociale et qu’il bénéficie d’une protection identique à celle d’un salarié, à l’exception de l’assurance chômage.

Statut d’entreprise: SASU, EURL, ou auto-entrepreneur?

Différents statuts d’entreprise peuvent être adaptés au lancement d’un projet individuel. Afin de vous aider à faire un choix éclairé entre la SASU et l’EURL, ou entre la SASU et l’auto-entreprise, le tableau ci-dessous récapitule les principales caractéristiques de ces trois statuts juridiques.

SASU

EURL

Auto-entrepreneur

Capital social
minimal

1 euro

1 euro

Aucun

Responsabilité 

Limitée au montant
des apports

Limitée au montant
des apports

Illimitée (ensemble des
biens sauf la résidence
principale)

Dirigeant

Président personne physique
ou morale

Gérant personne
physique

Sans objet

Régime social du
dirigeant

Régime général
(en tant qu’assimilé-salarié)

Régime de la sécurité sociale
des indépendants (ex-RSI)

Régime micro-social

Fiscalité

Bénéfices imposé à l’IS
(option pour l’IR possible)

Bénéfices imposé à l’IR
(option pour l’IS possible)

Imposition à
l’
IR 

Cession d’actions

Liberté et facilité de cession

Conditionnée au respect de
la procédure d’agrément

Sans objet

Formalités de
création

Rédaction des statuts,
dépôt du capital,
publication d’une annonce
légale et dépôt du dossier
d'immatriculation 

Rédaction des statuts,
dépôt du capital,
publication d’une annonce
légale et dépôt du dossier
d'immatriculation

Simple déclaration
d’auto-entreprise

Vous souhaitez entreprendre en SASU? Rendez vous sur notre fiche pour tout savoir sur les étapes de création d’une SASU.